AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 maux doux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
si/odoyá
Messages : 9
Date d'inscription : 07/08/2016
age : vingt-et-un.
race, origines : sorcier, sang-pur.


MessageSujet: maux doux   Lun 8 Aoû - 0:17

dans le tic et le tac de l'horloge du matin isaiah engloutit son porridge. trois cuillères, une pause. trois cuillères, une pause. rudy y ajoute de la cannelle et un peu de confiture d'abricot, c'est pour le coeur. le coeur fait mal ces derniers temps alors on le réchauffe comme on peut. le garçon grandi trop vite siffle son café comme autrefois il sifflait une clope. dix secondes chrono. l'enchaînement compulsif. l'appartement est propre, rangé au milimètre. c'est l'obsession de vouloir tout ranger pour ranger sa tête. faire comme si de rien n'était. comme si les yeux tristes du môme ne lui demandaient pas chaque soir, au coucher, paps elle rentre quand maman. m'man tu sais elle a un gros travail là. rudy embrasse son front, ses deux joues, le bout de son nez et fait mine de lui mordre le cou. comme un loup. il le chatouille et isaiah rit, oublie le drame de sa question. arrête paps, il s'écrie. ses yeux s'étirent comme deux demi-lunes. c'est les yeux de franky. les yeux d'un bonheur intense et rapide. trop éphémère pour leur vie à deux. maman a un gros boulot qui lui prend tout son temps. mais vite elle t'appellera. tu sais pourquoi? parce que c'est ta mère, et qu'une mère ça aime plus que tout au monde. t'es un morceau d'elle, isa, elle peut pas vivre sans toi. ruds murmure ces mots, l'enfant écoute, ses yeux de lune s'ouvrent en yeux de bille. il observe le brun, sourit rassuré, et s'endort. chaque soir ruds y croit, se couche seul dans un lit trop grand, serre les dents et attend le jour. le monde change en un jour, des guerres éclatent, des enfants naissent, des vieillards soufflent une dernière fois, pourquoi franky ne changerait pas d'avis?
mais ce matin, comme hier, comme les trois dernières semaines, elle n'est pas là. et isa mange son porridge quand rudy boit son café.
seuls.

deux bonhommes. deux princes d'un royaume laissé à l'abandon. rudy n'est pas king, il n'est qu'homme. homme aux mains abimées par le travail, au visage tiré par la fatigue, au corps blessé par la solitude. mais il est surtout père, au coeur comblé par la présence d'un fils. leur fils. rudy lui dit allez, c'est l'heure de l'école. il sourit comme doit le faire un père qui ne veut pas montrer sa douleur à l'enfant. rien n'a changé. maman ne nous a pas abandonnés. la vie continue. normale. heure après heure.
les habitudes creusent le temps. il laisse isa à la maternelle, échange trois quatre mots avec l'éducatrice. tape l'épaule de son gosse qui s'enfuit jouer au foot avec les autres enfants. ce soir il lui racontera que tim a marqué cinq buts. il lui dira que lily est sa nouvelle copine et qu'ils vont se marrier. il exigera une pizza au dîner et un lait choco, parce que hmmm c'est bon, c'est meilleur que ta bière paps. ils regarderont deux dessins animés, joueront aux playmobil et rudy lui lira l'histoire d'harry potter. en omettant l'histoire actuelle. en omettant de raconter qu'aujourd'hui une étrange guerre saisit leur monde. en omettant d'admettre qu'une maternelle moldue n'est peut-être plus le lieu idéal pour encadrer un fils de sorciers.
en omettant d'admettre que maman n'est pas partie au boulot.
maman fait les mauvais choix.

aujourd'hui, rudy saute le boulot. rudy fume une dernière clope avant de frapper chez les nott. las. irrité. déçu. fatigué.
le mensonge a trop duré. trois semaines c'était sa limite imposée. trois semaines pour souffler. réfléchir. décompresser d'une vie imposée. une vie qui les a englouttis, d'adolescents à adultes. de queen et king à mère et père.
dites à francesca que je suis là. fin de partie.


_________________

isaiah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
momo/casseur flowters
Messages : 6
Date d'inscription : 07/08/2016
age : vingt ans.
emploi : sans emploi.
race, origines : sorcière, sang-mêlée.


MessageSujet: Re: maux doux   Mer 10 Aoû - 17:46

le réveil est toujours le moment le plus difficile. quand on se rend compte de tout ce qu'on a laissé derière pour... quoi finalement? poufsouffle au coeur de serpentard, il n'y a pas la moindre trace de courage qui court dans les veines de franky, et la lâcheté dont elle a fait preuve en partant comme ça en est la preuve. et elle se dit, chaque matin, quand elle se réveilel et observe le plafond de son ancienne chambre, qu'elle ferait bien mieux de retourner chez eux, dans leur appartement, avec rudy et isaiah. isaiah, une part d'elle, son petit prince, son amour. elle ne peut s'empêcher d'y penser avec la boule au ventre, les larmes fièrement retenues. tous les matins elle se demande si elle n'est pas en train de faire tous les mauvais choix, et tous les matins elle sait que si, c'est le cas. dès qu'elle se traine hors du lit, dès qu'elle croise le regard des autres nott, un mélange de dégoût et d'incompréhension. et parfois c'est le regard de son père qu'elle croise, plus attendri, quelque part, elle ressemble à sa mère, franky, et il veux en faire quelque chose de grand, faire oublié sa partie moldue en elle, qu'elle ressemble moins à cette femme.
elle supporte les regards sans dire un mot.
elle les laisse réfléchir à tout ça, les laisse se demander ce qu'elle va faire sans qu'elle même ne sache  vraiment, finalement. ce qui la pousse le plus, c'est la maison, et les mot sifflés par les autres mangemorts ne l'intéressent pas, elle garde résolument son esprit fixé ailleurs. mais sur quoi exactement, voilà la vraie question. dès qu'elle se met à penser à isaiah, la peur des chasseurs s'installe, omniprésente, et elle se demande quel avenir sera offert aux sorciers, à son fils. et puis elle pense à rudy et son coeur se brise, il ne lui pardonnera jamais. pas après tout ce qu'ils ont traversés tous les deux. pas après qu'ils aient déjà vécu ce genre de séparation et d'amertume entre eux. alors franky arrête de réfléchir au bout d'un moment et reste coincée dans la maison des nott sans faire un seul pas en avant.

francesca, il y a quelqu'un pour toi. on lui annonce et franky ne se pose pas trop la question de savoir qui est là, son coeur accélère presque automatiquement parce qu'elle sait. la seule personne qui peux se douter qu'elle est ici, en dehors de charles, mais ce dernier la prévient quand il passe la voir en général, il s'agit de rudy. c'est le seul qui peux s'en douter et même si on ne l'a pas annoncé, franky le sent, le coeur battant un peu trop fort dans sa poitrine. et elle se mord la lèvre en se demandant si elle doit vraiment continuer comme ça, si elle ne doit pas tout simplement demander à rudy de la pardonner, de lui dire qu'elle ne sait pas ce qu'il lui a pris. elle ne sait pas. elle aimerait pouvoir tout mettre au clair mais rien ne semble venir.
mais elle ne part pas, ne se cache pas, si elle doit affronter rudy, elle va le faire comme une grande personne, censée. mais à l'extérieur. hors de question que les nott apprennent un peu plus sur la vie de franky qu'elle leur a toujours laissé hermétiquement fermé. personne ne sait pour isaiah et tout va mieux comme ça. tout va toujours mieux quand les mangemorts ne savent pas sur quoi faire pression. elle ne les laisserait jamais se servir de son fils de cette façon, de toute manière.

franky ouvre la porte et son coeur rate un battement. rudy. il semble fatigué et les mots restent bloqués dans sa gorge. je suis désolée. mais elle garde ses dents serrées, les doigts toujours resserrés sur la poignée et elle fait un pas dehors, referme la porte derrière elle. la nott est fatiguée aussi, simplement tourmentée par de vieux démons au fond d'elle, l'ancienne franky qui avait du mal à tolérer les moldus à poudlard, qui grimaçait en se proclamant reine du château, qui n'hésitait pas à montrer que, malgré ses couleurs jaunes et noires, son coeur appartenait aux serpents.
mais il y a l'autre franky aussi, la plus mature, celle qui a grandi avec son temps, avec ses guerres, avec ses bons moments, ses joies et ses amours. rudy. elle murmure, la voix un peu faible qu'elle ne s'autorise pas et s'éclaircit aussitôt la gorge pour faire partir ça. elle retient un soupir, se retient de se jeter de ses bras et se presser contre lui, lui demander de la ramener à la maison, encore et encore, en boucle, de lui dire qu'ici elle n'a sans doute pas sa place, qu'elle ne devrait pas les laisser l'embarquer là-dedans, mais qu'aussi, merde ruds, il y a les chasseurs, ils ne seront tendres avec personne, pas même avec isaiah.
mère lionne.
mais tout ce qu'elle dit c'est: qu'est-ce-que tu fais là?

_________________

a warning to the people

the good and the evil, this is war. to the soldier, the civilian, the martyr, the victim, this is war. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
si/odoyá
Messages : 9
Date d'inscription : 07/08/2016
age : vingt-et-un.
race, origines : sorcier, sang-pur.


MessageSujet: Re: maux doux   Mer 10 Aoû - 20:29

l'antre des nott, l'ultime rempart.
venir ici c'est un geste d'au-secours, un sos de colère. un ras-le-bol d'une situation d'abord blessante, maintenant lassante. rudy est usé. usé d'attendre, d'espérer. usé de regarder trop souvent l'heure. usé de regarder trop souvent les titres de la gazette. usé de mentir trop souvent à isaiah. usé de sourire, usé de feindre. le serpentard en lui n'a jamais été le roi de la simulation. vipère enfouie derrière une âme de fugitif. un esprit trop créatif pour s'arrêter aux barrières de la norme. c'est par le départ de franky que rudy a compris la douleur. la douleur de l'absence, de l'attente, de l'amour. ils ont déjà vécu ça, il pense. ils sauront passer ce cap. ils ont élevé un enfant. un enfant au sourire sincère et aux yeux brillants. un enfant curieux et joueur. il n'est pas objectif, mais il voit tout le meilleur de franks dans les traits d'isaiah. c'est lourd et difficile. difficile, oui, d'être face à son reflet en continu. difficile d'accépter le vide. ses affaires sont là où elle les a laissées. ses quelques maquillages, toujours sur l'étagère de la salle de bain. ses vêtements, toujours pendus dans l'armoire. son paquet de cigarettes entamé (il en manque cinq, rudy n'y touche pas, c'est ses cigarettes à elle), toujours sur sa table de chevet. son odeur est partie. en trois semaines l'âme de franky s'est évaporée par la fenêtre. rudy ouvre toujours grand les fenêtres, il faut de l'air, de l'air dans cet appartement soudain étouffant. comment leur refuge s'est transformé en prison?

pourquoi quitter leur paradis pour rejoindre ce mépris.
mépris dans les yeux de celui qui a ouvert la porte. malheureux, pense ruds, malheureux homme formaté à la haine. si franky a toujours dressé une barrière entre leur vie et sa famille, ruds n'en a pas pour autant étouffé sa curiosité. l'aimer c'est comprendre d'où elle vient. et tous les sorciers connaissent les nott, pour leurs déboires, leurs positions. les temps se sont assombris et rudy a vu la crainte dessiner le visage de franks. les veilleurs, leur menace. les discussions, faut-il enlever isaiah de sa maternelle moldue? la crainte d'une manifestation de magie justifie-t-elle la nécessité de l'enfermer dans un milieu essentiellement sorcier? fréquenter exclusivement des sorciers, n'est-ce pas une menace encore plus importante? ou simplement : faut-il avoir peur? faut-il s'empêcher de vivre? faut-il rompre ce qui a fait leur relation? ce doux mélange des moeurs et des cultures?
il a vu naître la tension dans ses traits et, alors, il a compris.
rudy, elle dit. il ne répond rien. pas encore. pas quand il sent son coeur chavirer au son de cette voix tiraillée. elle n'est pas heureuse, ça crève les yeux. un semblant de colère lui agite les entrailles. il enfonce ses mains blessées dans les poches de son jean. rudy s'est mis à la boxe. un besoin d'extérioriser, une manière de faire face à ce combat. pénétrer les lieux de l'extrémisme pour l'infiltrer au mieux.
ils sont si loin l'un de l'autre.

rudy marche vers l'allée. il veut mettre de la distance avec cette maison. avec ceux qui l'habitent et ceux qui la hantent. il manque de pleurer quand elle lui demande ce que LUI fait là. pourquoi rendre les choses si difficiles, franks? pourquoi faire comme s'il était l'anomalie dans ce tableau destructuré? rudy lève les yeux au ciel, sent la nervosité dessiner ses lèvres. un espèce de sourire incrédule. incrédule de leur existence qui a pris une dimension inattendue. hier ils étaient une famille. hier ils s'aimaient. et aujourd'hui? qu'est-ce que tu fous, il voudrait dire. mais rien ne sort. rudy prend une cigarette, la coince entre ses lèvres, l'allume d'un coup de briquet. dos tourné à la demeure méprisée. visage levé vers elle. il ne sait plus rien. rien de ce qui passe par sa tête.
c'est horrible.
horrible de ne pas comprendre.
le 13 novembre 2015 des moldus extrémistes sont entrés dans une salle de concert et ont tué tous ceux qu'ils pouvaient au nom d'une guerre absurde. est-ce que tous les rescapés se sont réfugiés dans la haine? est-ce que les gens ont eu peur?. je comprends pas franky. la haine fait ressortir le pire de chacun y'a des mères qui meurent tous les jours dans ces guerres de haine. mais toi t'es là, t'es là putain sa voix se casse et pourtant isa ne comprend pas où est passée sa mère. est-ce que j'dois lui mentir longtemps? il tire sur la cigarette et expire compulsivement sois là pour lui, c'est tout ce que je veux. moi je rentre pas dans l'équation. j'y ai pensé, et si t'estimes qu'on est arrivés au bout, je l'accepterai. mais lui non, lui il est là.
si tu m'aimes plus, aime-le lui.

_________________

isaiah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: maux doux   

Revenir en haut Aller en bas
 

maux doux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lapinou || Sadique mais doux
» Doux chaton, adorable chaton, petite boule de poil...
» Pour celles qui veulent se faire vacciner H1N1
» Cohiba ou cigare Cohiba
» Pomme Epluchée *U* [4 / 4] Examen à noter ! Modifications terminées !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TO INFINITY AND BEYOND :: 
harry potter
 :: quatre : chasse aux sorciers
-