AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (zake) rencontre du troisième type

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
alex/othello
Messages : 12
Date d'inscription : 06/08/2016
age : trente-cinq ans.
emploi : astronaute et physicien.


MessageSujet: (zake) rencontre du troisième type   Lun 8 Aoû - 12:56

L’astrophysicien réajuste le masque sur son nez, et plisse les yeux. Comme les environnementalistes l’avaient prédit, la Terre se meurt. L’homme récolte le fruit de sa propre bêtise. Newton est un homme de sciences. Il ne croit pas en Dieu, il n’y a jamais cru. Pourtant, il ne peut s’empêcher de trembler quand, autour de lui, on parle de fin du monde. Comme Wagner l’a prédit, l’humanité connait une armaguedon des temps modernes. Aux quatre coins du globe, l’air est irrespirable. Pris dans un nuage de débris, l’américain tousse bruyamment. Il sent de la poussière pénétrer ses poumons. Elle vient se nicher dans le lobe de ses oreilles, et jusque sous ses ongles et ses vêtements. Il regrette son enfance. Le temps où il pouvait jouer librement dehors, dans le jardin de ses parents adoptifs, Christopher et Molly McFly. L’eau a coulé sous les ponts, depuis. En déménageant à Houston et intégrant la NASA, celui qui rêvait de toucher les étoiles s’est vu confier une mission plus grande encore, et plus ambitieuse qu’il l’espérait. Il était auprès de sa mère lorsqu’on a annoncé son nom à la radio. Le vaisseau Hermès, dont il fait partie, sera envoyé dans l’espace dans l’espoir de détecter une planète viable pour les hommes. Si on souffle que la mission durera sept ans, en vérité on ignore la date de retour de l’équipage.  

Pour préparer son départ, Newton a passé des heures avec sa psychologue. C’est un voyage initiatique qui démarre au moment où il pose le pied sur le sol japonais. Il a eu la chance d’être élevé par deux êtres aimants et qui l’ont toujours soutenu, mais il doit à présent connaître ses racines véritables. Savoir d’où il vient, et quitter la Terre le coeur léger. Si son dossier d’adoption n’a pas révélé l’identité de ses géniteurs, McFly a appris l’existence d’un frère. Un jumeau identique, qui vit quelque part à Tokyo. La découverte l’a laissé pantois durant plusieurs jours, avant qu’il ne se décide à le rejoindre. Quelque part dans cette ville se trouve la réponse à une question qu’il n’a jamais vraiment osé poser. Quelque part dans ce monde, se trouve sa moitié génétique. Il sourit en approchant finalement du quartier indiqué par l’agence d’adoption britannique. Odaiba est une île artificelle de la capitale, qui regorge de bâtiments uniques et de nouvelles technologies. Ses yeux brillent sous les néons multicolores et la musique d’anime qui flotte dans l’air près de la Sega Joypolis. Un paradis pour les nerds et les rêveurs, songe-t-il. Il atteint l’immeuble qui longe le canal et sonne enfin à la porte. Zake Ishiguro, c’est son nom. Newton se pince les lèvres, et sursaute en apercevant le visage de l’omniaque qui vient l’accueillir. Il est surpris par une étreinte pour le moins inattendue, qui laisse tomber la poussière de ses cheveux ébène. “Zake, tu marches !” McFly se détache de l’androïd et bégaye un instant. “J-je…” Il retire son masque blanc, et Galileo-II remarque que quelque chose cloche. “Mais, vous n’êtes pas Zake ?” “Je cherche le professeur Ishiguro. Est-ce qu’il réside ici ?” Il tourne la tête vers l’intérieur de l’appartement, et manque de s’évanouir au moment où il aperçoit le visage de son frère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
emeline/gallinea
Messages : 7
Date d'inscription : 06/08/2016
age : trente-cinq ans.
emploi : inventeur de génie et réparateur de robots.
race, origines : humain.


MessageSujet: Re: (zake) rencontre du troisième type   Mer 10 Aoû - 0:02

A force de rester enfermé dans son laboratoire, il arrive à Zake d'en perdre la notion du temps. Il peut passer des heures sur un prototype comme quelques minutes, rester éveillé toute la nuit ou dormir le jour. Il n'y a plus grand chose à voir au dehors, plus de minutes à sauveur, sa course pour la vie elle est déjà jouée. Il n'y a rien à sauver, lui est déjà abîmé, il n'a plus d'espoir. L'espoir est trop grand pour ses épaules, il se contente de sourire et d'une compagnie robotique, plus loyale qu'un être de chair. L'être humain à ravagé sa planète terre. Il ne lui reste comme compagne que ses matériaux, les enfants de la nature dans laquelle il a pompé comme du sang des ressources, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus rien à récupérer. Ne laissant que le noyau pourrissant d'un fruit dont il aurait croqué à pleine dent avant de se rendre compte que le goût n'allait pas à son odieux palais, raffiné de rien. Aussi, Zake n'a pas conscience de perdre foi jour après jour en sa race, persuadé qu'ailleurs il doit bien exister mieux pour régir cet univers. Être seul, c'est un concept qu'il l'effraye. Encore plus maintenant qu'il est dépendant d'une présence. Il ne veut pas croire non plus, que l'humanité est solitaire.

Encore penché sur les composants d'un téléphone portable - à l'utilité discutable -  éventré sur sa table de travail, l'anglais ne peut s'empêcher de sursauter en entendant la voix de Galileo, lui qui l'habitude du silence quand il travaille. Tu marches. Pendant un instant, le monde s'arrête tout simplement de tourner? Un terrible mauvais pressentiment étreint ses poumons, l'empêchant presque de respirer. Comment ? « Galileo ? » L'inquiétude perce sa voix comme les couteaux fichés dans son cœur, qui que ce soit, cette personne n'est pas la bienvenue. Il s'imagine des milliards de scénarios, son imagination travaille à foison, un espion ? Un clone ? Un autre omniaque venu lui voler son androïde ? Toutes ces hypothèses sont improbables, mais elles sont les seules capables de justifier la vision de son compagnon. Il se presse de rejoindre l'entrée, actionnant les roues de son fauteuil aussi vite qu'il le peut, cependant, une fois sur place, il regrette sincèrement de ne pas être resté dans son laboratoire. Galileo aurait pu chasser l'intru. Galileo. « Galileo, tu peux allez préparer une tasse de thé ? » Garder son calme. Surtout, garder son calme. La personne en face de lui, n'est autre que son propre reflet. Il reconnaît ce visage, il s'agit du sien. On dirait une copie, sauf que sa copie marche, elle se tient debout, droit devant lui et ne semble souffrir d'aucune douleur dans les hanches. En parfaite santé. Et ça le dégoûte. « Qu'êtes-vous et que me voulez vous ? » Il songe au glock caché sous son lit, aux prises d'Asano qu'il répète mentalement chaque jour, même incapable d'en effectuer une. Galileo s'absente pour rapporter de quoi boire, mais il va revenir. L'envoyer paître dans son laboratoire aurait été trop dangereux. Il veut que l'étrange sache qu'au moindre faux pas, son ami saura le venger. «  Vous n'avez rien à faire ici. » Choc. Colère. Détresse. Il a l'habitude de ne pas se sentir au septième ciel chaque jour, mais aujourd'hui, le spectre de ses sentiments est en état d'urgence. Il ne comprend pas. Et Zake hait ne pas comprendre.

_________________
Like a wall of stars We are ripe to fall And if you are a ghost I'll call your name again And if you are a ghost I'll call your name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
alex/othello
Messages : 12
Date d'inscription : 06/08/2016
age : trente-cinq ans.
emploi : astronaute et physicien.


MessageSujet: Re: (zake) rencontre du troisième type   Mer 10 Aoû - 1:36

Newton finally sees him, and suddenly, his heart skips a beat.
He can hardly believe it.
In front of him lies the missing piece of his own self.
His twin brother.
The word makes him shiver.
He feels so close, and yet so distant from him.
Both of them spent so many years apart,
Newton doesn’t know where to begin.
He needs to see that face of his at least once.
Before the Hermes mission takes off,
Before he disappears in the night sky.
Like the stars, he is now ready to shimmer.
He knows he his no longer alone.

All those years, he was hoping to see someone like him.
Someone who could understand the terrible pain of living that he’s gone through.
And Zake is gorgeous, he thinks.
The better half of himself.

Do not fret - I am not here to harm you. My name is Newton. Newton McFly."
He smiles, yet he is already out of breath.
His heart is filled with such joy,
Such excitement.
"I am your brother.” He finally mutters.

And the astronaut blushes.
This feels like a dreadful Star Wars reboot.
Even in his wildest dreams, he would have dreamt to phrase it differently.
By using those words, he acknowledges the simple fact of their brotherhood.
He puts the idea out there like a simple suggestion.
He wants to hear what Zake has to say about it.

Zake seems sad.
There is so much pain in his eyes.
Newton stares at him, and notices the wheelchair.
He blushes even more.
His cheeks feel like red hot chilly pepper.
He cannot cry,
He will not cry.
Not in front of his brother.
We’ve been separated at birth.
I’ve been looking for you for weeks.


He looks at the window and thinks about his mission.
About the sorry state of the Earth,
and the need for hope in his brother’s eyes.
I hope you don’t mind my visit.
As soon as I knew you existed,
I knew I needed to meet you.
” He says with his American accent.
And you look marvellous. I’ve heard many great things about your work.

Galileo enters the room with a tray filled with tea cups and earl grey.
You have an impressive little fella’. Galileo, is that his name?
I’m not into robots or anything, but he sure as hell looks cool.


He smiles once more,
He doesn’t know how to stop.
He steps into the room and stumbles.
He spills some tea over the androïd.
I am so, so sorry."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
emeline/gallinea
Messages : 7
Date d'inscription : 06/08/2016
age : trente-cinq ans.
emploi : inventeur de génie et réparateur de robots.
race, origines : humain.


MessageSujet: Re: (zake) rencontre du troisième type   Mer 10 Aoû - 2:37

He always knew it.
Somewhere, in his deep broken heart, that mound of broken pieces he never tamed.
He knew it. Tried to hide it. Tried to forget it.
This fact. He can't be alone, he can't be just a forgotten child.
It's not a fantasy, not a dream, not that need to give a reason to his loneliness.
It is reel.
A real feeling, of being a part of something bigger than his bones and his life surrounded by disappointment.
But he never takes the courage to handle it. Like he feared to lose the ghost, when he finaly met him.
Zake is always scared. Things are easy to fear. People are easy to fear. Ideas are all fears. And fear control the world.
He hates what he cannot control.

For the first time, he doesn't feel ashamed.
Maybe, because for the first time, he isn't alone.
Somewhere. He can't be happy..
Being alone is being safe. Now, everything can touch him.
That man already hit the walls he takes years to build.
He can see the cracks, can see how the geniuis is deeply ruined.

Newtown. Like the multi-function scientist.
Ironic, ins't it ?
It's in  the blood maybe, blood of quirky spirits.
Again. He is not the only one. Just the blood.
You're not unique Zake. You're made with the same dust, you will be lost in the wind, turn back into the same dirt.
" Thanks captain obvious. Haven't guessed we are the same."
He is not stupid. It was just a diversion, right ?
"I don't have any brother. It's not possible. Maybe we're just a kind of.. doppleganger stuff. "

Just go away. Run from my life.
He want to say.
It burns in the tip of his leeps. But he shut is mouth up and wait.
Wait the moment he will listen his heart and not his reason.
He sight.  " You've heard about me ? From who ? I'm nothing but a recluse, trying to live a normal life with nothing to live. Bullshit. I'm known for Galileo and my bloody madness. "
Newton lie, lie like he breath, the air of the ones who can walk. They always lies, say they want to meet you.
But turn their back when they see who you are.
" And these... guys, did they told you about the wheelchair ? "

He can't bear pity.
Even if the guy is honest, it's just too hard. He don't need that.
Don't need to think about the time he was just... Zake 1.0.
The true one.
Not that one who wear fake smile beacause he's borred of his life, because one day he weel definitly lose his capacity of feeling what's underneath.
"Yes, Galilleo is a good boy, he helps me. Gali', be gentle, give the tea to the stranger. "

Share.
He can do that.
He have to.
Or he will regret.
There's too much things to say.
" You already know my name, right ? "
What else ?
What do the boy know ?
" Please. I need you to take me in your arms. I need to know if you're real. "

Don't be a ghost. Please.

_________________
Like a wall of stars We are ripe to fall And if you are a ghost I'll call your name again And if you are a ghost I'll call your name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (zake) rencontre du troisième type   

Revenir en haut Aller en bas
 

(zake) rencontre du troisième type

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arrêt en gare suivant type de train
» Récupérer le type du lecteur sélèctionné .
» Quel type de garmin ?
» Type de véhicule en supplément sur la carte
» choix du type de route avec nuvi 1440

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TO INFINITY AND BEYOND :: 
the future is infinite
 :: un : robotique
-