AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 mauvaise foi nocturne (titre uc) (drarry)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
mel/cripsow
Messages : 5
Date d'inscription : 22/08/2016
age : dix-huit ans depuis juillet.
emploi : 8th grade gryffindor, chosen one, national hero.
race, origines : sorcier de sang-mêlé.


MessageSujet: mauvaise foi nocturne (titre uc) (drarry)   Jeu 25 Aoû - 1:27

un énième cauchemar le fait se réveiller en sursaut. sirius, fred, dobby. tous morts par sa faute. et les autres encore. il a pris l’habitude d’appliquer un sort de silence autour de son lit afin de ne pas réveiller ses camarades de chambre avec ses gémissements, ses cris, même, parfois. le visage de sirius le hante encore lorsqu’il ferme les yeux. alors il jette ses jambes moites en dehors de son lit, enfile un sweat gris clair et un jogging noir, suffisamment discret pour ne pas se faire repérer dans les couloirs, et sort de son lit, baguette et carte du maraudeur à la main. il ne voudrait pas que rusard le croise à cette heure de la nuit. malgré son statut d’élu, il sait bien que rien n’empêchera le concierge de lui chercher des noises. c’est devenu un rituel, sortir prendre l’air dans les immenses couloirs du château où, quelques mois plus tôt, des dizaines d’innocents perdaient la vie en son nom ou pour voldemort. il frissonne à cette pensée. depuis la fin de la guerre, il a perdu le sommeil, ne dort que quelques heures par nuit, si tout va bien. il devient dingue. harry franchit le portrait de la grosse dame et dévale les escaliers en silence. il n’a pas pris sa cape. il n’aime pas se cacher, préfère sentir l’air frais sur sa peau plutôt qu’à travers le tissu enchanté. il se hâte vers la porte qui donne sur la cour. mais alors qu’il s’approche du hall d’entrée, un bruit attire son attention. des pas. lumos il se déplace avec aisance dans la pénombre, après tout, il a erré dans les couloirs du château assez souvent pour se repérer instinctivement. je jure solennellement que mes intentions sont mauvaise souffle-t-il. rusard est à plusieurs étages de là, dean se balade avec seamus dans la tour d’astronomie. mais ce ne sont pas eux qui attirent son attention. malfoy, indique la carte, à quelques mètres de lui. il éteint sa baguette, ferme la carte méfaits accomplis, et se met en route vers la porte menant vers l’extérieur. a sa grande surprise, il ne fait pas si froid dehors. il fait quelques pas dans l’obscurité avant d’entendre la porte qu’il vient de franchir s’ouvrir dans son dos. il fait volte face, prêt à se justifier auprès de l’inconnu je n’arrive pas à- oh c’est toi. lâche-t-il, à la vue de draco. les deux adolescents, car ce sont encore des adolescents, ne sont toujours pas les meilleurs amis du monde. mais leurs rapports se sont nettement cordialisés à la fin de la guerre, notamment grâce à l’intervention et au témoignage de harry concernant le jugement de la famille malfoy, à qui il doit tout de même la vie. ce n’est donc pas le ton plein de dégout qu’il salue son rival d’antan. il y a toujours cette tension, cette haine, mais tout est étouffé par un certain respect mutuel et silencieux. pour tous, ils sont toujours ennemis, mais au fond, ils le savent tous les deux, que l’un sans l’autre, ils seraient morts à l’heure qu’il est. il lui adresse un hochement de tête vers la droite, lui faisant silencieusement signe de le suivre, s’il le désire. après tout, harry en a assez de la solitude, un peu de compagnie lors de ses balades nocturnes ne peuvent pas lui faire de mal, même s’il n’apprécie pas forcément ladite compagnie.

(je mets tout en forme demain / je propose qu'on fasse : ce post+le tien= ils parlent pas, puis le prochain post ils commencent à parler mais ca sera après plusieurs soirées silencieuses, juste flemme de rp du silence quoi :mdr: Arrow)

_________________
    - it's impossible not to love him after seeing him at his worst -
    "I do need you. If all you can accept is my friendship I'll take it, but you said you wanted to think about more, so I'm going to stick around until that idiot brain of yours figures out you love me too."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
momo/casseur flowters
Messages : 5
Date d'inscription : 22/08/2016
age : dix-huit ans.
emploi : élève de huitième année à serpentard, préfet.
race, origines : sorcier, sang-pur. occlumens, prince des serpentards.


MessageSujet: Re: mauvaise foi nocturne (titre uc) (drarry)   Ven 26 Aoû - 10:46

il avait suffit d'un simple signe de tête pour que draco se décide à suivre harry, sans un mot, à travers le parc de poudlard. ça fait beaucoup trop longtemps maintenant qu'il n'arrive plus à dormir convenablement la nuit, lorsque les cauchemars le reprennent et ce sont toujours les mêmes visages qui apparaissent, toujours eux. rowle, précisément. l'éclair vert, mortel, le seul act meurtrier de draco durant cette guerre et pourtant, celui qui le hante le plus finalement. celui qui semble le narguer sans arrêt, comme si draco allait un jour l'oublier. il pourrait ne plus y penser, vraiment, mais il n'y a personne pour prendre sa main et lui dire que ce n'était que de la défense, que ça va passer, draco. parce que personne ne sait. il ne reste plus que le jeune malfoy après cette guerre, la marque du seigneur des ténèbres courant le long de son avant-bras, imprégné sur sa peau et dans ses veines. la brûlure douloureuse, fantôme, qu'il a l'impression de sentir parfois et qui le réveille en sursaut dans le dortoir des serpentards. le lit vide de crabbe et les nausées qui reviennent presque aussitôt à cette vue, le goût d'acier dans le fond de la gorge, amer. le regard de goyle qui lui dit clairement d'aller se faire foutre à chaque fois, si maintenant il n'a plus personne pour le protéger, c'est surtout parce que c'est ceux qui le faisait qui s'en prennent à lui maintenant. certains rires et certains regards ne trompent pas, l'héritier des malfoy n'est plus porté avec autant d'estime qu'avant. le prince des serpentards. c'est un nom qui reste, parfois dit avec une certaine moquerie, les regards posés sur le garçon ne brillent plus de cette admiration craintive. draco peux parfois y lire une certaine pitié qui le fait trembler de rage, les joues légèrement rosies par l'émotion. il n'a pas besoin de ça. de toute manière, draco n'a plus personne mis à part blaise, pansy et theodore maintenant. ce sont les trois seuls qu'il lui reste vraiment et le blond se raccroche silencieusement à eux comme ils acceptent silencieusement de s'occuper de lui. chacun à sa façon, ce sont tous des enfants de mangemorts, des enfants de la guerre, façonnés et détruits par leurs parents. parfois draco est soulagé de voir nott s'installer dans son lit et lancer un regard noir aux autres du dortoir qui passent à leurs côtés, les dissuadant silencieusement de dire quoi que ce soit ou de s'approcher du malfoy. jusqu'à ce que blaise n'arrive et les vire tous du dortoir, généralement accompagné de pansy qui en a rien à faire de se retrouver dans le dortoir des mecs et qui pousse généralement nott pour pouvoir se poser près de draco.

et pourtant, il y a toujours cette ambiance lourde, les lèvres de draco sont résolument closes, il ne parle plus autant, le visage est émacié et les cernes sous ses yeux trop présentes, la peau plus pâle que d'habitude encore. il a appris à s'isoler au fil de ces dernières années et met souvent cette pratique en place. la vie au manoir malfoy est devenu un vrai cauchemar et plus rien ne semble vouloir appaiser les tensions, les cris de lucius et la jolie narcissa tremblante qui ne peux plus de tout ça, à deux doigts de prendre ses affaires et partir. la vie de famille ne tient plus qu'à un fil. draco aussi. et il n'a pas tout compris exactement comment ça s'est déroulé, comment il a décidé de sortir à plusieurs reprises dans le parc et de tomber encore et toujours sur potter, de le voir marcher en silence et de se tenir à ses côtés. c'est presque devenu un rituel silencieux, le malfoy laissant le potter aller où bon lui semble et lui restant simplement à ses côtés, jetant parfois des coups d'oeils vers la forêt interdite en se sentant trembler. trop de souvenirs rattachés à cet endroit, trop de choses et les lèvres du malfoy tremblent aussi. et ce soir, potter semble décidé à frôler avec la limite de la forêt pourtant et le serpentard ne peux s'empêcher de s'arrêter brutalement en le voyant s'en rapprocher. pas... pas là. il demande finalement en fronçant légèrement ses sourcils. ce son les premiers mots qu'ils s'adressent depuis toutes leurs sorties au clair de lune et draco commence déjà à se détester pour paraître si faible. pas la forêt. il se voit répéter quand même, pour faire comprendre à harry et il détourne finalement le regard, peut-être que le potter s'en fiche finalement et que c'est là où leurs activités nocturnes prennent fin. il fallait bien un jour, non? c'est juste que ce genre de nuits calmaient un peu le coeur du malfoy, ses pensées se concentraient moins sur la guerre, plus sur les pas du gryffondor à ses côtés et des endroits vu ensemble. draco s'en rend compte et regarde le potter avec une légère surprise -surpris d'avoir cru que ces moments allaient durer plus longtemps- et il se détourne finalement pour s'éloigner de la forêt. de potter.

_________________
    i promise i'll be better, mommy i'll do anything
    i ran away today, ran from the noise, ran away, don't wanna go back to that place, but don't have no choice, no way. it ain't easy growin up in world war III, ever knowin what love could be, well i've seen, i don't want love to destroy me like it did my family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
mel/cripsow
Messages : 5
Date d'inscription : 22/08/2016
age : dix-huit ans depuis juillet.
emploi : 8th grade gryffindor, chosen one, national hero.
race, origines : sorcier de sang-mêlé.


MessageSujet: Re: mauvaise foi nocturne (titre uc) (drarry)   Sam 27 Aoû - 0:31

les ballades nocturnes s'enchaînent, silencieuses, paisibles. il trouve un réconfort jusque là insoupçonné en la présence du malfoy. ils ont tous les deux été les élus de camps opposés. le silence n'est brisé que par le son de leurs pas feutrés. draco le suit toujours, sans un mot, le laissant le guider. comme s'il lui faisait confiance. mais c'est sans doute une illusion. les cours se déroulent comme avant, mais on sent bien que tout à changer. les regards sont fatigués, on ne s'émerveille plus devant les sortilèges de flitwick, ou les métamorphoses de mcgonnagall. tout est devenu bien pâle, sans saveur. on pense à ceux qui ont perdu la vie, on revoit, entre les murs du château, les cadavres qui ont jonché le sol il y a à peine quelques mois, on croise leurs fantômes, parce que bien sûr, quelques-uns ont choisi de rester, de les hanter plus physiquement que les autres. mais dans la prénombre calme de la nuit, il se sent presque en paix. ses démons se sont tus, le temps de quelques heures, avant qu’il ne regagne son lit pour revoir tous ces visages qui continuent de le poursuivre au détour de chaque pensée. ils font le tour du parc, parfois vers le lac, parfois jusqu’aux limites de la propriété. parfois ils restent dans le château, et si rusard les croise, il ne les dérange pas. après tout leur proximité donne du baume au cœur. ils sont à l’aise dans ce silence, harry en tout cas l’est, et malfoy doit bien l’être aussi, puisqu’il continue de le retrouver, chaque nuit à la même heure et au même endroit. c’est un rendez-vous silencieux qu’ils se sont donnés. ils ne se sont jamais rien dit. pas un mot depuis le début de cette routine. mais ils n’en ont pas besoin. ils sont là pour apprécier le silence, la tranquillité, pas pour parler, pas pour refaire le monde, regretter. tout ça, ils le font déjà la journée.

un soir alors que le temps est brumeux, humide, ses pas le mènent à l’orée de la forêt interdite, un peu par hasard. il a toujours voulu y retourner ; il est mort là bas, une part de lui est morte là bas. et quelque chose l’attire, au creux de ces bois. il ne sait trop quoi, mais c’est comme si l’obscurité l’appelait. ses pas son machinaux, il ne réfléchit pas, préfère se laisser guider par l’odeur boisée que dégagent les arbres centenaires du lieu. mais ils ont presque un pas dans la forêt lorsque malfoy ouvre la bouche. pas… pas là implore-t-il presque. pas la forêt c’est là que harry se rend compte du lieu où il les emmène. la forêt interdite. il sent une force l’attirer là bas. il a envie de continuer son chemin, de se rendre sur le lieu de sa mort, de retrouver la pierre de résurrection, de tous les revoir, les ramener. il déglutit, malfoy a déjà tourné les talons. tiraillé, harry jette un regard à la forêt. elle peut bien l’attendre encore quelques temps. pas draco. et puis ce n’est qu’à ses côtés qu’il a su trouver un certain repos. certaines nuits sont presque devenues paisibles depuis que malfoy a rejoint ses promenades. alors il tourne sur lui-même et se lance à la poursuite du serpentard. ça n’a aucun sens de retourner dans la forêt sans lui, la forêt où sa mère l’a sauvé, la forêt où ils ont tous les deux vécu d’immenses traumatismes. allez, viens il lance simplement, posant, juste durant quelques instants, une main qu’il espère réconfortante sur l’épaule de draco. c’est naturel, et ça ne lui semble pas déplacé, alors il ne tergiverse pas. il lui adresse un hochement de tête et un sourire qu’il ne verra surement pas dans la pénombre avant de se diriger à nouveau vers le château. il n’aurait pas pu laisser malfoy s’en aller. ses ballades nocturnes n’auraient aucun sens sans lui. il constate avec satisfaction que le blond continue de le suivre docilement. ils passent par la petite porte de la cour mais ne se dirige pas vers les escaliers. à la place, il les guide en silence vers les cuisines. il ignore si la proximité de la forêt interdite a chamboulé malfoy autant que lui, mais il a bien besoin de réconfort. il passe son index sur la poire du tableau et pénètre dans le passage secret. il lui arrivait souvent de venir ici, avant draco. avant aujourd’hui, il ne se sentait pas prêt de lui montrer son petit jardin secret, ou en tout cas l’un d’eux. mais les tremblements dans la voix de l’ancien mangemort, sa vulnérabilité l’ont convaincu. draco est sincère. alors il l’a amené ici, où il a passé tant d’insomnies. bonsoir harry potter fait alors une voix à sa droite. il salue l’elfe de maison. bonsoir kreattur, la même chose que d’habitude s’il te plait. deux fois, j’ai amené un ami ami, peut-être pas, mais c’est plus simple de dire ça plutôt que d’expliquer leur véritable situation, qu’il ne saurait expliquer d’ailleurs. il salue l’elfe qui lui adresse un hochement de tête respectueux avant de s’éclipser. ils ne s’entendent toujours pas, mais les rapports sont devenus bien plus cordiaux. harry s’installe à une table, s’assoit sur le banc et invite draco à en faire de même en face de lui. en un clin d’œil deux grosses tasses de chocolat chaud au caramel fumants, recouverts d’une montagne de chantilly apparaissent accompagnés de deux parts de tarte au citron. il n’attend pas un instant de plus avant de plonger sa bouche dans l’immense tasse posée devant lui, recouvrant sa lèvre supérieure et le bout de son nez de crème blanche. tant pis pour le sérieux, c’est trop bon pour se préoccuper de ça. mange, t’as perdu beaucoup trop de poids depuis deux ans lance-t-il, désinvolte. pourtant, l’inquiétude est sincère.

_________________
    - it's impossible not to love him after seeing him at his worst -
    "I do need you. If all you can accept is my friendship I'll take it, but you said you wanted to think about more, so I'm going to stick around until that idiot brain of yours figures out you love me too."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
momo/casseur flowters
Messages : 5
Date d'inscription : 22/08/2016
age : dix-huit ans.
emploi : élève de huitième année à serpentard, préfet.
race, origines : sorcier, sang-pur. occlumens, prince des serpentards.


MessageSujet: Re: mauvaise foi nocturne (titre uc) (drarry)   Mar 30 Aoû - 18:38

il serre les dents, le prince, il tourne le dos à l'immensité de la forêt interdite et s'éloigne. fuit. le coeur secoué de sentiments fort, presque une torture. il n'y était pas dans la forêt quand il est mort, lorsque l'élu a fait son sacrifice ultime, pris au piège entre les murs du château, pris au fer avec l'un des mangemorts. rowle. rowle qui n'a jamais supporté que le fils malfoy le torture face aux autres, que cet imbécile prétentieux ne lui infflige plusieurs 'crucio' jusqu'à ce que le maître n'éclate de rire, ravit. rowle qui ne pensait pas que le jeune malfoy tenait à sa vie au point d'en éteindre une autre et pourtant, draco n'a pas pu le laisser le menacer plus longtemps que ça.
les souvenirs de la guerre sont amers, ils étouffent le malfoy. et il s'éloigne de la forêt, incapable pour lui de rester plus longtemps près de cet endroit, pas avec tous les souvenirs qui le lie là. il a décidé de ne plus jamais revenir dans ce genre d'endroits. comme il évite inlassablement la salle sur demande. allez, viens. il sursaute presque en entendant cette voix, il ne s'attendait pas à ce que le brun ne se décide à le suivre, encore moins qu'il le retienne et vienne poser une main sur son épaule. le serpent baisse son regard sur les doigts du potter et il fronce un peu ses sourcils. depuis quand il a le droit à ce genre de traitement, est-ce-que ça les a rapproché? ces balades nocturnes? draco ne sait pas.
mais il suit harry.
il se laisse faire, hausse un sourcil en reconnaissant le chemin qui mène aux sous-sols et comprend finalement lorsqu'il voit qu'ils prennent la direction des cuisines. sans un mot, draco suit et observe, il se demande bien comment il est arrivé jusque ici, ce qu'il s'est passé, qu'est ce qui a fait qu'il soit devenu quelqu'un de 'valable' aux yeux du potter? jamais l'héritier des malfoy n'aurait penser se retrouver dans ce genre de situation, à se questionner sur le pourquoi du comment. bonsoir kreattur, la même chose que d’habitude s’il te plait. deux fois, j’ai amené un ami. draco fronce ses sourcils à la remarque et il pose ses yeux d'acier sur l'elfe de maison, il ne dit rien mais se demande bien d'où sort ce nouveau nom. depuis quand harry et lui étaient devenus amis? il n'a jamais voulu être son ami. ce qui n'explique pas pourquoi draco continue de le suivre et de s'installer à table avec lui. il observe la tasse de chocolat chaud devant lui et hausse un sourcil. ça sent bon. mais il n'a pas envie de se jeter dessus, pas comme potter le fait.
et il relève son visage vers le sien, de la crème fouetté sur son visage, presque mis là comme dans une farce, et le blond se mord la lèvre une seconde, retenant les mots qu'il a sur le bout de la langue. mange, t’as perdu beaucoup trop de poids depuis deux ans. il ne sait pas comment potter a remarqué mais il n'est pas sûr d'apprécier ce genre de remarques. et son regard tombe sur le chocolat chaud.

machinalement, ses doigts passent autour de la tasse pour les réchauffer un peu. je mange. le serpent précise en fronçant légèrement ses sourcils, bien que ce soit devenu quelque chose de très superflu depuis, effectivement, deux ans maintenant, depuis sa sixième année en fait, depuis que tout a réellement commencé pour lui, depuis que tout est devenu compliqué. et pourtant, le malfoy porte la tasse à ses lèvres mais l'arrête à quelques centimètres en haussant un sourcil. et tu pourrais faire un effort, franchement, on dirait un scrout à pétard. il marmonne avant de passer son doigt dans la crème fouetté et de le porter à ses lèvres, il le lèche un peu en haussant des épaules.
draco prend finalement une gorgée du chocolat chaud et se rend à l'évidence: c'est délicieux. mais jamais il ne l'avouerait à voix haute et il hoche un peu de la tête en reposant sa tasse sur la table, le dos de sa main trouvant rapidement ses lèvres pour essuyer toute trace de crème fouettée. ça manque de cannelle. il murmure, plus pour la forme qu'autre chose, mais un elfe de maison se presse déjà à ses côtés pour en saupoudrer sur son chocolat chaud. draco hausse un sourcil en voyant ça et tourne rapidement sa tête vers l'elfe de maison, les joues cramoisies, il ne le pensait pas vraiment. merci. il murmure rapidement et prend une nouvelle gorgée, omettant cette fois-ci d'essuyer sa bouche. bien meilleur. il marmonne et jette un coup d'oeil vers la tarte au citron, sans savoir s'il peux réellement goûter à ça, mais il préfère attendre que potter ne le fasse d'abord, peut-être pour ne pas lui montrer qu'il apprécie finalement cette soirée.
peut-être un peu trop.

_________________
    i promise i'll be better, mommy i'll do anything
    i ran away today, ran from the noise, ran away, don't wanna go back to that place, but don't have no choice, no way. it ain't easy growin up in world war III, ever knowin what love could be, well i've seen, i don't want love to destroy me like it did my family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
mel/cripsow
Messages : 5
Date d'inscription : 22/08/2016
age : dix-huit ans depuis juillet.
emploi : 8th grade gryffindor, chosen one, national hero.
race, origines : sorcier de sang-mêlé.


MessageSujet: Re: mauvaise foi nocturne (titre uc) (drarry)   Mer 31 Aoû - 0:14

contre toute attente, le serpentard ne l’ignore pas, le suit et s’installe en face de lui, presque docilement, et harry ne peut s’empêcher de sourire lorsqu’il le voit prendre la tasse entre ses doigts. il a passé sa sixième année à observer le serpentard, persuadé -à juste titre- que c’était un mangemort, il a bien remarqué qu’il ne touchait à rien de plus qu’une pomme durant les repas, qu’il avait cessé toute activité sportive. il dépérissait et tout ça n’allait pas en s’arrangeant. pourtant, je mange. déclare draco. c’est marrant de le voir répondre à ses remarques, de le voir parler, harry n’y est pas habitué. malfoy est devenu silencieux, il rase les murs le jour, et même la nuit, il se tait. il a changé, il est mort avec la guerre. et tu pourrais faire un effort, franchement, on dirait un scrout à pétard. harry passe le dos de sa main sur son nez pour essuyer la chantilly qui s’y est amassé, sachant pertinemment qu’à la prochaine gorgée, il aurait à réitérer. il se réchauffe de l’intérieur lorsqu’il voit que draco porter la tasse à ses lèvres pour en avaler une gorgée, vite imité par harry. ça manque de cannelle. aussitôt dit, aussitôt fait, un elfe de maison apparait pour saupoudrer son breuvage de poudre brune. la vue des elfes lui tord le cœur à chaque fois. dobby, fred, lupin, tous le hantent, mais ce sont dobby et hedwige qui apparaissent le plus souvent dans ses rêves. merci. souffle finalement draco avant que l’elfe ne disparaisse derrière une lourde porte, l’air presque étonné. bien meilleur j’suis allergique à la cannelle l’informe-t-il avec un sourire, et il ne grimace même pas lorsque malfoy fait mine de lui proposer une gorgée de son chocolat allergène. a la place d’être offensé, il lâche un rire, bref, mais sincère. il finit par entamer sa tarte, suivi encore une fois par draco qui semble bien décidé à ne jamais faire le premier pas, mais qui ne rechigne pas non plus. le tout englouti, ils quittent les cuisines aux alentours de trois heures du matin, en silence. aucun mot de plus n’a été échangé, mais quelque chose lui dit qu’ils devraient venir un peu plus souvent à l’avenir. bonne nuit lance-t-il avant de se rendre dans la salle des escaliers, abandonnant le serpentard devant les cachots.

le lendemain ils se retrouvent comme à leur habitude dans le hall. il n’a pas vu draco de la journée, ce qui l’a surpris, généralement ils se croisent, au moins au repas de midi. il pleut, cette nuit-là. l’absence de draco l’a fait hésité. peut-être est-il malade. peut-être est-il- les pas trainants du serpentard se font finalement entendre faisant taire les interrogations du survivant. il lance un regard interrogateur au serpentard, pourquoi n’étais-tu pas là aujourd’hui, lui demande-t-il silencieusement, mais il préfère ne pas le forcer à parler, se dirigeant machinalement vers les escaliers dans le but de se rendre il ne sait trop où, juste vagabonder, comme toujours.

j'imaginais draco être resté dans la salle commune pour broyer du noir ptet cqui pourrait mener à une amorce de dialogue Arrow sinon il a aussi pu avoir la gastro :mdr:

_________________
    - it's impossible not to love him after seeing him at his worst -
    "I do need you. If all you can accept is my friendship I'll take it, but you said you wanted to think about more, so I'm going to stick around until that idiot brain of yours figures out you love me too."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: mauvaise foi nocturne (titre uc) (drarry)   

Revenir en haut Aller en bas
 

mauvaise foi nocturne (titre uc) (drarry)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [insérer titre inventif]
» un écran titre pour un rogue like
» Débit lent... mauvaise réception tv.
» cherche titre d'une musique [Trouvé]
» Ecran Titre en Event Sous Vx Ace

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TO INFINITY AND BEYOND :: 
harry potter
 :: trois : post war (au) :: un : 8th year (post war)
-